1. Skip to Menu
  2. Skip to Content
  3. Skip to Footer
Connexion S'enregistrer   Mot de passe perdu   Pseudo perdu

Connexion

Doctor Who 10x04 Infestation of the dryads…heu… Knock knock

1004 femmebois“An old house and a dodgy landlord, which is pretty standard for students”

Je n’étais franchement pas très convaincue par le trailer de la semaine dernière. J’aime beaucoup les films d’horreur et suis de ce fait très difficile à contenter sur ce point ; or, Doctor Who étant avant tout une série familiale, elle ne peut en général pas aller assez loin pour proposer des épisodes réellement effrayants et le résultat est souvent plus proche de Scooby doo que de Amityville.

 

En fait, paradoxalement, Doctor Who est souvent bien plus effrayante dans ses épisodes de pure science-fiction que lorsqu’elle s’essaie au genre fantastique (Blink étant la magistrale exception et restant malgré tout un épisode hybride avec un pied dans les deux genres). Je partais donc avec un à priori-négatif mais c’était également le cas pour Thin Ice et j’avais été très agréablement surprise : hélas pour moi, le miracle ne s’est pas reproduit.

Doctor Who 10x03 Thin Ice

1003 Doctor Bill 2-So, how do we stay out of trouble?
-Well, I'm not the right person to ask.


En voyant la bande annonce de Thin ice la semaine dernière, je n’étais franchement pas enthousiaste. Je ne suis pas fan des épisodes historiques : j’aime surtout la série lorsqu’elle est en mode pure science-fiction ou fantastique/horreur et, si je sais combien la BBC excelle en général dans ses reconstitutions, cela ne me suffit pas à conserver ma capacité d’attention durant ces épisodes au rythme souvent plus lent. J’étais donc résignée, en bonne whovienne qui sait que le mélange des genres est important pour la série, à regarder cette semaine un épisode qui, bon ou pas, ne serait probablement pas fait pour moi. A ma grande surprise, je l’ai beaucoup aimé. Découvrons donc, en trois partie bien sûr, comment le miracle a eu lieu.

Doctor Who 10x02 Smile

Doctor smileyCet épisode avait pour moi –et beaucoup d’entre vous je pense- un rôle assez crucial qui rend d’ailleurs son titre tout à fait pertinent : me faire oublier pendant 45 minutes les élections présidentielles. Je dois admettre que si la bande annonce m’avait paru tout à fait sympathique, le fait que le scénariste soit celui qui nous avait proposé le très dispensable In the forest of the night en saison 8 me rendait un tantinet suspicieuse quant au résultat (de l’épisode hein, pas de l’élection, là je pense que ce pauvre homme n’y est pour rien).

 

 

Doctor Who 10x01 The Pilot

docteurBill: "If it had work to do, why would it lie around in a puddle?"
The Doctor: "I don't know, maybe it's a student.

 

Et voilà, le Docteur est de retour et a eu le bon goût de faire atterrir son TARDIS à une heure décente et durant le week end de Pâques, ce qui me laisse le temps de fignoler mon pavé sans que mes copies n'en souffrent (on voit bien que c'est un prof cette saison, il pense aux collègues^^).

 

Parce qu'il existe des incontournables: focus sur Doctor Who

altUne dizaine d’articles à mon actif et je n’ai toujours pas réussi à parler de ma série favorite. Non pas par manque d’envie bien sûr mais parce qu'il me parait presque impossible d’expliquer en quelques lignes ce monument de la science fiction britannique. Comment résumer une série qui dure depuis 48 ans, compte 770 épisodes (sans compter les audios et livres tirés de la série) et a donné naissance à trois spin-off ? Vous vous doutez donc  que mon article sera long (comment ça "comme toujours"?) et malgré tout incomplet.

 

Tout prof vous le dira, il faut commencer par définir le sujet : ok… Donc c’est l’histoire d’un extra-terrestre humanoïde qui voyage dans l’espace et le temps à bord d’une cabine téléphonique bleue accompagné d’un ou deux compagnons et qui se confronte à des salières géantes. Étrangement je sens que ce résumé est un tantinet restrictif et peu vendeur…

Les derniers commentaires Article