1. Skip to Menu
  2. Skip to Content
  3. Skip to Footer
Connexion S'enregistrer   Mot de passe perdu   Pseudo perdu

Connexion

Et si on regardait... Paris etc. ? (ou pas !)

parisContinuant sur ma lancée de séries françaises, je me suis rué sur Paris etc., une série Canal + de 12 épisodes d’environ 30 minutes, réalisée par Zabou Breitman sur une idée de Maïwenn. Paris etc., keskecé ? Ca raconte l’histoire de cinq parisiennes d’âges et de milieu différents qui vivent dans le Paris d’aujourd’hui. Ce sont cinq portraits féminins différents qui sont tirés par Zabou Breitman, qui sont en quelque sorte une chronique de vie des femmes de la capitale française ou qui y viennent pour un temps, de nos jours. Et ça commence par une pipe, et malheureusement pas celle de Magritte.

Et si on regardait... Un village français ? (ou pas !)

Un village françaisAlors que la série s’est achevée jeudi dernier sur France 3, j’avais envie de lui dire au-revoir dans de bonnes conditions. Un village français, keskecé ? C’est une très bonne série de 7 saisons composées par 72 épisodes, d’une cinquantaine de minutes chacun, diffusée entre 2009 et 2017 sur France 3. C’est également la preuve que le service public en France arrive encore à produire, de temps à autres, de bonnes séries, surtout quand elles parlent d’un petit village de France qui voit sa vie bouleversée alors que les Allemands débarquent en 1940.

Et si on regardait... Guyane (ou pas !)

2017 11 17 GuyaneAyant envie de vacances au soleil, je me suis dit que j’allais regarder Guyane parce que je n’avais pas les moyens de partir. Guyane, keskecé ? C’est une série de huit épisodes diffusée sur Canal + début 2017 et qui raconte l’histoire d’un gars qui est à l’école des Mines, qui passe devant la directrice de l’école qui n’a pas envie de le garder dans l’école mais comme l’école « connaît l’importance de l’esprit de corps », elle est prête à pardonner à ses membres à condition qu’ils méritent la seconde chance qu’on leur offre. Cette seconde chance sera un stage en Guyane dans une compagnie aurifère.

Et si on regardait... Nobel ? (ou pas !)

NobelLe froid arrivant sur la France en cette période automnale, j’ai décidé de me mettre au chaud puis de partir en Norvège pour regarder Nobel, série qui ne coûte pas un rond mais qui parle de prix malgré tout. Nobel, keskecé ? C’est une série norvégienne diffusée sur NRK de septembre à novembre 2016, rachetée par Netflix et arrivée chez nous en septembre 2017 sur Canal +. Elle nous parle de soldats norvégiens en Afghanistan et au pays, pris dans des rouages géopolitiques à la suite d'un SMS mystérieux.

Et si on regardait... The State ? (ou pas !)

The state

Comme promis lors du dernier billet que j’ai écrit, parlons de The State, série sur laquelle je suis tombé par hasard. The State, keskecé ? C’est une mini-série anglaise de quatre épisodes d'une cinquantaine de minutes environ, diffusée sur Channel 4 du 20 au 23 août 2017 et diffusée en France sur Canal + les 4 et 11 septembre derniers (à raison de deux épisodes par soirée). Ne tournons pas autour du pot : c’est excellent et j’en suis resté scotché (non, pas comme le whisky, mais comme le ruban adhésif qui vous empêche de bouger après). Vous allez me demander avec raison pourquoi je n’ai pas écrit dessus avant. C'est simple : je n’écris qu’un billet tous les 15 jours et je finissais Kim Kong. Bref, assez parlé de mon dernier billet. Tournons-nous vers cette série un bon Scotch à la main (oui, comme le whisky cette fois, mais en le consommant avec modération).

Et si on regardait... Kim Kong ? (ou pas !)

image kim kongArte diffuse souvent des bonnes séries, et alors que j’avais juré que j’arrêtais les nouvelles séries pour me consacrer à celles que je regarde déjà, j’ai décidé de faire une entorse à ma résolution et de regarder Kim Kong. Oui je sais, je suis faiiiiible. Kim Kong, keskecé ? C’est une série Arte avec Jonathan Lambert et Frédéric Chau, entre autres, composée de trois épisodes. Tous les trois ont été diffusés le 14 septembre par la chaîne franco-allemande comme à son habitude.

Et si on regardait... La Mante ? (ou pas !)

la manteNe sachant plus quoi regarder et dans un élan de désespoir, je me suis mis à regarder La Mante, série produite par TF1 et diffusée, à raison de 2 épisodes par soirée, les 4, 11 et 18 septembre 2017. La Mante, kesskecé ? C’est tout simple. Y’a Carole Bouquet qui joue le rôle d’une sérial killeuse (« une quoi ? », dirait-on dans La Cité de la peur) en prison. Fred Testot joue son fils, policier qui réalise des infiltrations (comme mon kiné, mais c’est pas pareil). Aujourd’hui, la Mante a un copycat (on pourrait pas dire « copieur », sérieusement ? on est en francophonie, merde !), qui du coup reproduit exactement les meurtres commis il y a 25 ans, dans l’optique de sublimer l’œuvre de la Mante. La Mante acceptera d’aider l’enquête menée par un personnage joué par Pascal Demolon, à la seule condition que son fils, Fred Testot, appelé Damien dans la série, participe à l’enquête et soit son interlocuteur. Le pitch avait l’air assez alléchant et j’ai pris la peine de suivre les 6 épisodes de cette série diffusée sur TF1. Et Carole Bouquet, on la regarde rien que pour ses yeux, tandis que le regretté Roger Moore la regardait Rien que pour vos Yeux

Doctor Who 10x04 Infestation of the dryads…heu… Knock knock

1004 femmebois“An old house and a dodgy landlord, which is pretty standard for students”

Je n’étais franchement pas très convaincue par le trailer de la semaine dernière. J’aime beaucoup les films d’horreur et suis de ce fait très difficile à contenter sur ce point ; or, Doctor Who étant avant tout une série familiale, elle ne peut en général pas aller assez loin pour proposer des épisodes réellement effrayants et le résultat est souvent plus proche de Scooby doo que de Amityville.

 

En fait, paradoxalement, Doctor Who est souvent bien plus effrayante dans ses épisodes de pure science-fiction que lorsqu’elle s’essaie au genre fantastique (Blink étant la magistrale exception et restant malgré tout un épisode hybride avec un pied dans les deux genres). Je partais donc avec un à priori-négatif mais c’était également le cas pour Thin Ice et j’avais été très agréablement surprise : hélas pour moi, le miracle ne s’est pas reproduit.

Doctor Who 10x03 Thin Ice

1003 Doctor Bill 2-So, how do we stay out of trouble?
-Well, I'm not the right person to ask.


En voyant la bande annonce de Thin ice la semaine dernière, je n’étais franchement pas enthousiaste. Je ne suis pas fan des épisodes historiques : j’aime surtout la série lorsqu’elle est en mode pure science-fiction ou fantastique/horreur et, si je sais combien la BBC excelle en général dans ses reconstitutions, cela ne me suffit pas à conserver ma capacité d’attention durant ces épisodes au rythme souvent plus lent. J’étais donc résignée, en bonne whovienne qui sait que le mélange des genres est important pour la série, à regarder cette semaine un épisode qui, bon ou pas, ne serait probablement pas fait pour moi. A ma grande surprise, je l’ai beaucoup aimé. Découvrons donc, en trois partie bien sûr, comment le miracle a eu lieu.

Doctor Who 10x02 Smile

Doctor smileyCet épisode avait pour moi –et beaucoup d’entre vous je pense- un rôle assez crucial qui rend d’ailleurs son titre tout à fait pertinent : me faire oublier pendant 45 minutes les élections présidentielles. Je dois admettre que si la bande annonce m’avait paru tout à fait sympathique, le fait que le scénariste soit celui qui nous avait proposé le très dispensable In the forest of the night en saison 8 me rendait un tantinet suspicieuse quant au résultat (de l’épisode hein, pas de l’élection, là je pense que ce pauvre homme n’y est pour rien).

 

 

Les derniers commentaires Article