1. Skip to Menu
  2. Skip to Content
  3. Skip to Footer
Connexion S'enregistrer   Mot de passe perdu   Pseudo perdu

Connexion

Interview de David Giuntoli au TV Fest 2015

David GiuntoliCette année encore nous avons eu la chance d'être invités à participer au Festival de la Télévision de Monte Carlo mi-juin pour interviewer et photographier ceux qui font la télévision et les séries.

 

En ce jour de retour de Grimm sur les écrans américains avec la saison 5 inédite, nous vous proposons de découvrir l'interview de son acteur principal, David Giuntoli, Le charmant interprète de Nick Burkhardt dans la série de NBC que l'on a pu voir dans Privileged ou Hot in Cleveland, nous a parlé de son personnage, des changements à prévoir dans la série suite au final de la saison 4, et de ses derniers projets.

 

Comme d'habitude, les questions viennent donc en partie de notre équipe et en partie des autres journalistes présents lors de la table ronde. Attention, si vous n'êtes pas à jour de la diffusion américaine et française, cette interview comporte de très gros spoilers sur la saison 4.

 

Question : Est-ce que vous êtes fan de fantastique et de science-fiction en général ?
David Giuntoli : Non pas particulièrement, ce n'est pas que je n'aime pas ce genre mais je ne suis pas de ceux qui se jettent sur les comics ou n'importe quoi qui soit de la science-fiction. Je suis attiré par certaines séries, certaines sont de la science-fiction. Une série française que j'ai trouvée géniale, Les revenants. C'est de la science-fiction ?
Q : C'est fantastique, surnaturel.
DG : C'était génial mais je ne suis pas un fan du genre en soi. J'en apprends beaucoup dessus en faisant Grimm.

 

Q : Dans Grimm, quelle partie de ce côté fantastique vous appréciez le plus ?
D.G. : Je pense que les gens en général aiment entrer dans un nouveau monde et vont vous suivre sur cette route tant que vous exposez les nouvelles règles, ils vont les accepter. Ce que les gens n'acceptent pas c'est lorsque quelque chose brise une de ces règles au sein de la série. Les gens sont déçus. Ils veulent de la réalité et ils vont vous suivre mais si vous brisez cette réalité, la série est finie pour eux. C'est cool de voir cela arriver, de voir les gens réagir. Grimm parle de monstres, du bien et du mal, et toutes les cultures comprennent ces thèmes, c'est très exportable contrairement à certaines séries ou comédies qui sont spécifiques à votre propre pays. Elles ne s'adaptent pas très bien. Le fantastique s'adapte partout dans le monde.

 

Q : Suite à la dernière saison, quelle est la principale chose que Nick ait appris en perdant ses pouvoirs ?
D.G. : Je pense que le personnage a appris qu'il aimait vraiment être un Grimm et qu'il a besoin de jouer ce rôle. Au début de la série, quand il découvre ce pouvoir il n'en veut pas vraiment, il ne l'a jamais voulu et quand il le perd, c'est dans la nature humaine, il veut le retrouver. C'est en le perdant qu'il a vraiment réalisé ce qu'il avait.

 

Q : La série a bien sûr des gentils et des méchants mais aussi des personnages pas complètement mauvais comme Adalind (ndlr : Claire Coffee), est-ce que vous aimez avoir ce type de personnage ?
D.G. : C'est cool, je pense qu'une série dans laquelle tout peut arriver à tout le monde, où rien n'est en sécurité est très attirante. Selon moi, notre série a besoin d'un mal absolu et la famille royale joue ce rôle, mais pour le reste des personnages, le grand méchant loup n'était pas si méchant, j'aime que les lignes se troublent.

 

Q : Est-ce que vous avez lu Les contes de Grimm lorsque vous étiez un petit garçon ?
D.G. : Probablement. C'est joli « un petit garçon » (rires). Un peu comme tout le monde, je n'étais pas accro aux contes mais ils ne sont pas protégés donc tout le monde les copie, j'ai vu beaucoup de films Disney qui en étaient tirés, et des tas d'autres choses. Donc oui je les connaissais comme tout le monde.

 

Q : Est-ce vrai que vous avez choisi de vivre à Portland ? Et est-ce qu'il vous arrive en marchant dans la rue de vous sentir entouré de monstres ?
D.G. : (Rires). Je ne vis pas à Portland toute l'année, je suis là-bas neuf mois par an. Certains membres de l'équipe ont acheté des maisons sur place parce que c'est une super ville. On me pose souvent cette question mais je n'ai pas peur. Il y a des gens étranges dans cette ville mais je sais qu'ils ne vont pas se transformer en tigre (rires).

 

Q : Beaucoup de séries se tournent à Portland, vous arrive-t-il de vous croiser ?
D.G. : C'est une petite ville. Vous connaissez la série Portlandia, c'est une série très populaire aux États Unis ? Elle ne marcherait peut-être pas aussi bien à l'étranger, elle est très spéciale. On les voit de temps en temps, ils nous envoient des choses sur le plateau, une fois ils nous ont envoyé un camion à jus et je leur en ai renvoyé un. On traine un peu ensemble de temps en temps. Un fois, on tournait dans la rue et Fred Arminsen est apparu dans le champ de la caméra. Le réalisateur ne savait pas qui c'était mais on lui a dit de ne pas s'inquiéter, que c'était un ami.

 

Q : Que pensez-vous de l'évolution de la production de la série, et du design des créatures?
D.G. : Avant, on avait une transformation par épisode ; maintenant, tout le monde se transforme à longueur de journée. Je pense qu'il est naturel de se dépasser, ça fait partie du processus de toujours en faire plus, d'être plus sombre, plus attirant j'espère. C'est bon pour la série.
Q : Vous parvenez à rester fidèle aux bases de la série...
D.G. : Vous ne voulez pas perdre cela. On a un élément de magie qui intervient maintenant, mais on ne veut pas que la magie puisse tout résoudre sinon pourquoi avoir peur de la perte de quoi que ce soit si tout peut être réglé par un sort. On essaye de garder certaines règles.

 

Q : Maintenant que le sergent Wu (ndlr : Reggie Lee) connaît le secret de Nick, quelle influence est-ce que cela, et sa présence dans l'équipe, va-t-il avoir ?
D.G. : J'adore la façon dont vous dites "Wu" (rires). Avoir Wu dans l'équipe c'est génial, il représente l'homme normal. C'est le type normal de la série. Maintenant qu'il est là... Reggie Lee est un acteur brillant, c'est fun de le regarder découvrir ce qu'est cette nouvelle réalité, qui nous sommes pour lui. On lui a longtemps menti donc est-ce qu'il nous fait vraiment confiance ? Plus il y a de gens dans l'équipe, mieux c'est pour moi.

 

Q : Pendant votre temps libre, que regardez-vous à la télé ?
D.G. : Je regarde Les Sopranos..., cette série française dont je parlais, je regarde Broadchurch, Derek...
Q : Non vous ne pouvez pas faire ça!
D.G. : Vous n'aimez pas ? Moi, j'ai adoré !
Q : Derrick ? Vous plaisantez ?
D.G : Non je suis fan de et j'avoue me laisser parfois manipuler et pousser à avoir des moment de sentimentalisme. J'aime pour ce que c'est. Ce n'est pas forcement attirant mais c'est sympa. Il essayait juste de faire un câlin, la série est comme un câlin. Qu'en pensez-vous ?
Q : Je préfère Columbo.
Q : Je ne pense pas que vous parliez de la même série.
Q : J'ai compris Derrick.
D.G. : Je me disais voilà quelqu'un qui a une forte opinion (rires).
Q : Elle parlait d'une vieille série allemande plutôt ennuyeuse.
D.G. : Moi je parlais de Derek, sur Netflix. C'est drôle (rires).

 

Q : Vous avez une compagnie théâtrale, est-elle à Portland ? Et quel type de pièce produit-elle ?
D.G. : Elle est à Los Angeles. En général, de toutes nouvelles pièces. En majorité ce sont des premières productions, du contemporain.


Q : C'est ce dont vous vous occupez principalement entre deux tournages ?
D.G. : Et bien je viens de faire un film. La raison pour laquelle j'ai une moustache est que j'ai fini il y a un jour et demi.
Q : Quel genre de film est-ce ?
D.G. : C'est un film réalisé par Michael Bay. Et c'était quelque chose je peux vous dire. C'est film d'action militaire. C'est à propos d'un ambassadeur américain tué en Libye, c'est basé sur ce qui s'est produit il y a trois ans. Je joue un type qui a existé et qui avait bien une moustache (rires), le garde du corps de l'ambassadeur.

 

Q : Diriez-vous que la saison 5 pourrait-être un nouveau départ pour la série ?
D.G. : Oui on fait un peu un redémarrage. Des choses sont arrivées.... On devait commencer à tourner dans cinq jours mais les auteurs nous ont dit « on a besoin de quelques semaines de plus ». Ils vont changer tellement de choses qu'ils avaient besoin d'un peu plus de temps.


Gros spoiler sur le final de la saison 4


Q : Pouvez-vous me dire ce qui se passe dans le dernier épisode ?
D.G. : Oh ma question préférée (rires). Alors que se passe-t-il dans le final ? Et bien Juliette (ndlr : Bitsie Tulloch) est tuée et je trouve la tête de ma mère dans une boîte. Donc pas de bonnes choses ! Et voilà vos spoilers !
Q : Cela ouvre la porte à beaucoup de changements...
D.G. : Oui presque à une nouvelle série.
Q : La relation qu'il a avec Monroe (ndlr : Silas Weir Mitchell) va elle aussi changer ?
D.G. : Je ne sais pas si elle a changé, je pense que notre alliance est solide.

Ajouter un Commentaire

Tout contributeur demeure propriétaire des droits de propriété intellectuelle qui seraient attachés à ses messages. Les propos tenus sur ce forum sont néanmoins publiés sous votre propre responsabilité. A ce titre, vous devez respecter les lois et règlements en vigueur et le droit des personnes. Par exemple, vous ne devez pas diffuser des messages violents, injurieux, diffamatoires, racistes, révisionnistes, faisant l’apologie des crimes de guerre, pédophiles, appelant au meurtre ou incitant au suicide, incitant à la discrimination ou à la haine ou dont le contenu reproduirait intégralement sans autorisation une œuvre protégée par la propriété intellectuelle (ex. articles de presse, message d’un tiers). Sont aussi interdits tous messages et liens portant ou incitant au téléchargement illégal, ainsi que le streaming illégal, notamment en partageant tout média dont le contenu est protégé (vidéos et photos promotionnelles officielles et captures officielles permises). Cependant les liens vers d'autres sites sont permis, à condition d'en préciser déjà l'URL du site général (page d’accueil), avant celui de la page en question. Sont également autorisés les citations ou extraits d'articles ou informations, montages d'extraits ou parties à buts artistiques ou informatifs (avec affichages des sources). Veillez par ailleurs à respecter la courtoisie nécessaire au bon déroulement des débats.


Code de sécurité
Rafraîchir

Les derniers commentaires Article