1. Skip to Menu
  2. Skip to Content
  3. Skip to Footer
Connexion S'enregistrer   Mot de passe perdu   Pseudo perdu

Connexion

Interview d'Abigail Spencer au TV Fest 2015

Abigail SpencerCette année encore nous avons eu la chance d'être invités à participer au Festival de la Télévision de Monte Carlo mi-juin pour interviewer et photographier ceux qui font la télévision et les séries.

 

Hier soir sur Sundance Channel France vous avez pu découvrir le final de la saison 3 de Rectify. A cette occasion, et après celle de son collègue Aden Young, nous vous proposons de découvrir l'interview d'Abigail Spencer l'interprète d'Amantha Holden. Après ses rôles dans Suits, Burning Love, Mad Men ou encore Castle, elle était cette année dans la saison 2 de True Detective. L'actrice très passionnée nous a parlé avec enthousiasme de la série, de l'évolution de son personnage et de l'impact que cela a pu avoir sur elle, ainsi que de ses derniers projets.

 

Comme d'habitude, les questions viennent donc en partie de notre équipe et en partie des autres journalistes présents lors de la table ronde. Attention, si vous n'êtes pas à jour de la diffusion américaine et française, cette interview peut comporter des spoilers sur les saisons 2 et 3 de Rectify.

 

Question : Que pouvez-vous nous dire sur la saison 3 ?
Abigail Spencer : Un jeu d'acteur incroyable, des histoires magnifiques (rires). La saison 3 reprend environ une heure après la fin de la saison 2. Donc on reprend en temps réel là où en était l'histoire et on va attendre avec impatience de voir les conséquences de la confession de Daniel (NDLR : Aden Young) et comment cela va affecter tout le monde et particulièrement Amantha. Elle espère qu'il ne l'a pas fait et a été très claire avec Daniel, s'il le fait, s'il avoue, elle ne veut plus faire partie de sa vie. Donc vous allez voir les suites de tout ça.

 

Q : Comment décririez-vous l'évolution d'Amantha ces deux dernières saisons ?
A.S. : Ça a été tellement intéressant parce que je pense qu'Amantha était comme une guerrière forte et puissante, elle a passé sa vie à essayer de sortir Daniel du couloir de la mort et elle y est parvenue. L'impossible s'est produit et elle est devenue un héros, elle a ce côté héroïque mais a dû se rendre compte que Daniel est ressorti avec bien plus de blessures qu'elle ne le pensait. Il n'est plus nécessairement intéressé par son aide ce qui est très dur pour elle. Elle a l'impression qu'elle doit toujours le protéger et elle se bat aussi contre sa tendance à mettre les pieds dans le plat. Elle dit toujours la vérité telle qu'elle est et c'est un peu son talon d'Achille. En saison 2, elle réalise qu'elle doit changer parce que Daniel s'en sort seul et elle se rend compte qu'elle ne sait pas qui elle est. Elle ne sait pas quel est son but dans la vie, elle sort avec son avocat et cherche la direction à suivre. Elle remet tout en question. La saison 2 était très dure pour moi en tant qu'être humain parce que lorsque vous êtes en pleine transition et que vous réalisez que vous êtes totalement codépendant, c'est très dur d'y faire quelque chose. Pour tout type de grand changement, traverser une transition comme ça c'est presque plus dur que de trouver sa voie. Dans la saison 3, on voit quelqu'un qui n'arrive pas à changer mais qui a tout de même évolué... Ça a été très excitant de jouer quelqu'un qui est tellement plus que cette femme en colère. Avec la saison 3, elle a mûri et c'est très intéressant de jouer quelqu'un qui grandit devant la caméra et dans l'histoire. Je trouve ça passionnant parce que c'est comme lire un livre où vous voyez toutes les petites choses sur un personnage et son évolution.

 

Q : Elle a une très belle relation avec Jon (NDLR : Luke Kirby), l'avocat de Daniel. L'affaire de Daniel les a rapproché, quel type de relation peuvent-ils avoir dans le futur ? Y a-t-il un avenir pour eux au-delà de l'affaire, et en saison 3 va-t-on les voir renforcer leur relation ?
A.S. : C'est intéressant parce que c'est une question vers laquelle nous avançons depuis la première saison. On les a vu amoureux et se dire « maintenant que Daniel est dehors qu'est-ce qu'on fait ? Ça se passait bien mais Daniel est dehors, il est un peu fou, comment est-ce qu'on va le gérer ? » (Rires). On se sentait un peu comme ses gardiens en saison 1. En saison 2, on est passé à « essayons d'avoir notre propre relation en dehors de Daniel. Allons diner, sortons, faisons des choses qui ne l'impliquent pas ». Mais à cause du poids de la situation ça revient toujours à Daniel. Ils ne peuvent aller nulle part sans qu'il ne soit présent. Donc je pense qu'en saison 3, on va voir Jon désireux de continuer avec Amantha mais elle a toujours besoin de trouver qui elle est sans Daniel, et Jon risque d'être un dommage collatéral. Ça ne veut pas dire qu'il n'y a pas d'espoir pour eux mais Amantha va suivre sa propre route en saison 3 loin de Jon, loin de Daniel. On va voir Amantha, pas la sœur de Daniel, pas la petite amie de Jon, elle va vraiment essayer de découvrir qui elle est sans eux.

 

Q : Comment expliquez-vous qu'Amantha soit la personne la plus investie dans la libération de Daniel ?
A.S. : Je ne sais pas... j'ai des frères et sœurs (rires). Ce que j'aime à propos d'Amantha et de la série, c'est que l'histoire d'amour de base est celle d'Amantha et Daniel, c'est un peu comme le couple marié à l'origine de la série mais c'est sa sœur. J'adore voir l'histoire d'une sœur et d'un frère essayant de s'en sortir. Et j'avais une relation très compliquée avec mes frères, il y a un amour profond mais aussi un grand malaise. Il y a beaucoup d'humour mais des limites à ne pas dépasser, il y a la vérité mais aussi un refus de l'entendre. Je pense que toutes ces choses normales entre frères et sœurs, et les circonstances, tout ce qu'il a traversé pendant 20 ans expliquent leur lien. Amantha a pourtant réalisé qu'elle ne savait pas ce qu'il avait dû endurer, il ne sait pas non plus ce qu'elle a traversé, mais elle ne peut vraiment pas comprendre ce qu'il a subi. Et j'espère que cette saison 3 sera le début d'une plus grande compréhension mais aussi d'un détachement pour pouvoir la voir tel qu'elle est.

 

Q : Pensez-vous que c'est le rôle d'une sœur de défendre son frère ? Et pourquoi est-elle plus impliquée que leur mère ?
A.S. : Ce sont des personnes très différentes alors que Janet (NDLR: J Smith-Cameron), ma mère, et Daniel sont très similaires. C'est très intéressant de les voir dans la série, ce sont tous deux des personnages très introvertis. Dans la saison 3, on voit Janet prendre de l'importance et elle devient beaucoup plus active. Dans les deux premières saisons, elle était très passive mais on va la voir se mettre en avant. Paradoxalement, cela va permettre à Amantha de suivre sa route parce qu'elle n'a plus besoin d'être en première ligne. Elle n'aura plus à tenir tous les rôles. Parce que Daniel et Janet sont si semblables, Amantha a dû être celle qui agissait. A l'origine, leur père était celui qui devait se battre pour la liberté de Daniel et je l'aidais jusqu'à ce qu'il meurt d'une attaque cardiaque. Donc quand il meurt, c'est Amantha qui se retrouve avec cette tâche. Janet a épousé quelqu'un d'autre et a eu un autre enfant, elle a ressenti la peine de la perte d'un enfant, elle a dû accepter qu'il était pour ainsi dire mort. Amantha n'a pas pu le faire. Leur vie intérieure est si différente, elles réagissent de façon tellement différente aux choses. Mais on va voir Janet prendre de l'importance et cela va permettre à Amantha d'évoluer de son côté.

 

Q : Selon vous, de quoi parle Rectify ?
A.S. : Oh ! Le sens de la vie (rires). C'est dur de qualifier et quantifier mais pour moi quand je regarde Rectify, ça me permet d'aller plus loin dans mon âme et mon humanité d'une façon bien plus honnête. Ça laisse bien plus de questions que de réponses. Je pense que Rectify parle de l'exploration des émotions humaines, de la vie, de la mort, de l'espoir, des choix que nous faisons. Le sentiment que j'ai en travaillant sur la série est que ça me donne envie de m'améliorer.

 

Q : La seconde saison est plus longue que la première, comment est-ce que cela a influencé le processus créatif ?
A.S. : La saison 2 a été plus dure pour tout le monde. Je pense que si vous voulez garder un certain niveau de sophistication, et nous voulons faire la meilleure série possible, il est parfois mieux d'en faire moins. La saison 2 était épuisante, la saison prochaine aura surement 8 épisodes et je pense que ça sera un bon compromis. Mais ça dépend du temps qu'il faut pour l'écrire, puis pour la faire et la monter. Arrivés à la fin de la saison 2, on avait tous l'impression qu'on allait mourir (rires). La saison 3 aura une cadence bien plus agréable pour nous (NDLR : la saison 3 a que 6 épisodes).

 

Q : Vous avez du temps pour faire autre chose ?
A.S. : Oui j'ai pu faire beaucoup de choses. Je suis dans la saison 2 de True Detective...
Q : Pouvez-vous nous en dire un peu plus ?
A.S. : Le gens attendent tellement de cette série, sont si excités de la voir. Je suis dans les épisodes deux et trois mais j'ai l'air complètement différente. Je joue l'ex-femme de Colin Farrell (NDLR : Ray Velcoro) avec qui il a eu un enfant et je suis dans une bonne partie des intrigues sur sa vie personnelle. Je viens aussi de finir un film The Sweet Life dans lequel j'ai des cheveux violets et des dreadlocks. Vous ne pouvez pas du tout me reconnaître. J'ai aussi un film qui vient d'être présenté au festival du film de Los Angeles appelé The Beautiful Now. J'espère qu'il marchera en Europe parce que pour moi le public ici va totalement le comprendre. Je joue le personnage principal et il a eu de très bonnes critiques, mais une fois de plus j'ai l'air vraiment différente. Quand les gens me voient dans les différents projets que j'ai pu faire, ce n'est jamais la même chose et j'aime ça, ça fait partie du plaisir d'être acteur (rires).

Ajouter un Commentaire

Tout contributeur demeure propriétaire des droits de propriété intellectuelle qui seraient attachés à ses messages. Les propos tenus sur ce forum sont néanmoins publiés sous votre propre responsabilité. A ce titre, vous devez respecter les lois et règlements en vigueur et le droit des personnes. Par exemple, vous ne devez pas diffuser des messages violents, injurieux, diffamatoires, racistes, révisionnistes, faisant l’apologie des crimes de guerre, pédophiles, appelant au meurtre ou incitant au suicide, incitant à la discrimination ou à la haine ou dont le contenu reproduirait intégralement sans autorisation une œuvre protégée par la propriété intellectuelle (ex. articles de presse, message d’un tiers). Sont aussi interdits tous messages et liens portant ou incitant au téléchargement illégal, ainsi que le streaming illégal, notamment en partageant tout média dont le contenu est protégé (vidéos et photos promotionnelles officielles et captures officielles permises). Cependant les liens vers d'autres sites sont permis, à condition d'en préciser déjà l'URL du site général (page d’accueil), avant celui de la page en question. Sont également autorisés les citations ou extraits d'articles ou informations, montages d'extraits ou parties à buts artistiques ou informatifs (avec affichages des sources). Veillez par ailleurs à respecter la courtoisie nécessaire au bon déroulement des débats.


Code de sécurité
Rafraîchir

Les derniers commentaires Article